Le sportif et l’ostéopathie

Sportif et ostéopathie

Lors de la pratique sportive, le corps est soumis à de nombreuses contraintes au niveau de l’ensemble de ses structures biomécaniques. Ces structures correspondent aux articulations, tendons, ligaments, ou encore aux muscles.
C’est dans ce cadre que l’ostéopathie va permettre au sportif d’avoir plusieurs champs d’action:

  • une action préventive,
  • le traitement de certains déséquilibres,
  • un travail de suivi,
  • le soulagement des douleurs,
  • l’amélioration des performances,
  • la préparation à une épreuve.

En ce qui concerne l’intervention d’un ostéopathe  chez les sportifs, elle peut les intéresser quelque soit leur pratique. En effet, il peut l’accompagner qu’il soit un professionnel qui désire récupérer rapidement après une blessure ou qui cherche à se préparer à une épreuve particulière, un semi-professionnel qui souhaite améliorer ses performances ou encore un amateur qui veut pratiquer sans risque tout en se faisant plaisir.


L’ostéopathie chez la femme enceinte et le nourrisson

Femme enceinte et bébé ostéopathie

Femme enceinte

L’ostéopathie est intéressante pour soulager les femmes enceintes qui souffrent de diverses douleurs ou de divers maux, mais également pour agir sur l’enfant en devenir.

En effet, la grossesse s’accompagne parfois de douleurs lombaires, de migraines, de problèmes de circulation, de troubles digestifs, etc.

Pour toutes ces situations, l’ostéopathie est en mesure de soulager ces troubles en intervenant au niveau des zones en souffrance, mais également par une action extrêmement douce sur le bébé.

Nourrissons

De plus, les bébés peuvent bénéficier de l’ostéopathie aussi bien que les adultes. De nombreux maux ou petits problèmes peuvent gêner les bébés dans les premiers mois de leur vie.

En conséquence, l’ostéopathie va pouvoir agir sur de nombreuses perturbations chez l’enfant tels que : les troubles du sommeil, les reflux gastro-oesophagiens, les problèmes digestifs ou ORL, les torticolis congénitaux et bien d’autres dérèglements. De plus, elle peut également avoir une action sur la déformation du crâne du nouveau-né qui peut apparaitre pendant la grossesse par sa position in-utéro ou pendant l’accouchement de l’enfant (ventouses, forceps…).

Vous pouvez consulter cet article pour plus d’informations sur l’action de l’ostéopathie sur les bébés : Bébé et Ostéopathie


Consulter un ostéopathe en prévention

prévention

L’apparition d’une douleur peut être éviter en consultant un ostéopathe à titre préventif une à deux fois par an.

L’ostéopathie est souvent utilisée de manière curative étant donné que le patient attend d’avoir mal pour pouvoir consulter. Or, La douleur n’apparait pas du jour au lendemain, le corps s’adapte à son environnement et le trouble se met en place progressivement. Néanmoins, il vaut mieux prévenir que guérir.

Le stress du quotidien, le travail, les loisirs font subir au corps de nombreuses contraintes. Dans ces conditions, et même s’il lutte au maximum pour compenser des pertes de mobilité par sa capacité d’auto-guérison, ces tensions finissent par perturber son équilibre et entrainer la manifestation de symptômes.

L’activité professionnelle peut jouer un rôle important dans l’apparition de ces douleurs. Vous trouverez de plus amples informations dans cet article: TMS et ostéopathie.

Partant de ce fait, en détectant dès le début cette perte de mobilité, l’ostéopathe peut la corriger par des manipulations et empêcher l’apparition de la douleur.

Ainsi, en ayant recours à l’ostéopathie de façon préventive, le corps a de meilleures chances de se maintenir en bonne santé.


L’ostéopathie et les douleurs

Douleurs et ostéopathie

L’ostéopathe peut être consulté de manière curative, c’est-à-dire lors de l’apparition de douleurs ou lors de douleurs chroniques durant dans le temps.

Celui-ci va chercher à comprendre l’origine de la douleur qui n’est qu’une conséquence d’un ou plusieurs dérèglements. En effet, le but de l’ostéopathe va donc être d’analyser la survenue du trouble et de rechercher quelle est la structure responsable de cette perte d’équilibre.

Les différents systèmes qui composent le corps étant tous reliés les uns aux autres, l’ostéopathe devra réaliser un certain nombre de techniques afin de corriger les pertes de mobilité.

Il est parfois nécessaire de faire plusieurs séances, pour permettre à l’ostéopathe de lever toutes les dysfonctions.
Entre chaque séance ostéopathique, un délai de 3 à 4 semaines devra être respecter pour laisser le temps au corps de trouver la voie de la guérison.

Vous trouverez de plus amples informations sur les motifs de consultation dans cet article: Quand consulter un ostéopathe ?


Prendre rendez-vous