Scoliose

Prévenir et améliorer la prise en charge de la scoliose par l’ostéopathie

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale apparaissant entre l’enfance et l’adolescence. L’ostéopathie peut la prévenir et la soulager.


Définition et diagnostic de la scoliose

les différents types de scolioses

La scoliose apparait en général entre 8 et 15 ans.

Elle se définit par une déformation de la colonne vertébrale. En effet, la colonne est normalement rectiligne mais des courbures en forme de S peuvent apparaitre.

La forme de scoliose la plus fréquente (70-80% des cas) est la scoliose idiopathique dont l’origine est inconnue. En revanche, la scoliose secondaire est liée à une maladie congénitale neuro-musculaire ou osseuse.

En général, la scoliose n’entraine pas de douleurs particulières. C’est par une observation de la colonne vertébrale par les parents ou le médecin que celle-ci peut être détectée. En effet, la déformation de la colonne entraine une impression de bosse (gibbosité) sur le côté du dos et une mauvaise tenue du corps.

Afin de différencier une “vraie” scoliose d’une attitude scoliotique, il suffit de faire pencher le corps en avant et vérifier si la bosse est toujours présente. Si elle s’efface, il s’agira d’une attitude scoliotique qui peut être corrigée par des ajustements de la posture (semelles, kinésithérapie, ostéopathie…).

La prise en charge et le traitement de la scoliose dépendront de l’angle de déviation du dos déterminées lors des radiographies prescrites par le médecin.


Prise en charge par l’ostéopathie

Le rôle de l’ostéopathe n’est pas d’agir sur la déformation de votre colonne vertébrale mais il peut détecter, prévenir et freiner l’évolution de la scoliose.

Celle-ci va entrainer de nombreux changements dans la forme de votre corps et lui demander de nombreuses adaptations et compensations.

Grâce au travail de votre ostéopathe, votre corps pourra être libre et mobile pour éviter l’apparition de douleurs.

La prise en charge de cette pathologie du dos est pluridisciplinaire. A partir du moment où la malformation est installée, l’ostéopathe ne peut pas la faire disparaitre. Le renforcement musculaire et la rééducation par un kinésithérapeute sera nécessaire. Il est également recommandé de faire un bilan postural chez un podologue.

Le traitement par le port d’un corset peut être indispensable. Dans les cas les plus extrêmes, une intervention chirurgicale sera nécessaire.


Conseils et prévention

Comme expliquer précédemment, l’exercice physique permet de limiter les risques d’aggravation de la scoliose. La pratique sportive permet un maintien du dos et un étirement de la colonne vertébrale.

En effet, le sport permet de muscler votre dos et lui permet de lutter contre la déformation liée à la scoliose. Aucun sport n’est à proscrire exceptés les sports de contacts (rugby, boxe, sports de combat…) mais ils peuvent être pratiquer avec modération.

Pour finir, si vous ou votre enfant vous plaignez régulièrement de douleurs au dos, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre ostéopathe pour faire un bilan.


Vidéo: Scoliose et ostéopathie – Allodocteurs – Pr Christian Mazel, chirurgien orthopédiste à l’Institut Mutualiste Montsouris (Paris

Prendre rendez-vous

Sophia FASSI FIHRI - Ostéopathe D.O.

Diplomée d'ostéopathie depuis 2016, j'ai choisi ce métier par passion pour les métiers thérapeutiques manuels. Mon but est de soulager vos douleurs et donc d'améliorer votre bien-être quotidien. Chaque patient étant différent, j'adapte mes techniques afin de répondre aux besoins de chacun.